La nouvelle commission paritaire de concertation, rencontre bimestrielle entre les représentants du personnel et la direction générale, s’est réunie le vendredi 14 juin.

Les représentants CFDT se sont notamment exprimés sur :

 

L’emploi des CDD

Les conditions d’embauche et d’emploi des CDD ne restent pas claires. La note produite par le service RH n’a pas apporté les précisions demandées par les salariés. L’article 1 quater du statut du personnel, cité dans la note, précise que ces salariés sont « régis par un contrat particulier » – un simple recto-verso – sans aucune autre mention dans le statut. La CFDT demande l’application du code du travail pour ces salariés hors statut.

Nous avons également interpellé la direction sur les conditions de recours aux CDD. De nombreux salariés sont employés en CDD d’une durée de 1 an sur des dossiers prioritaires, sur des postes pérennes ou sur des conventions pluri annuelles. Ces recours aux CDD semblent abusifs.

Ces pratiques entretiennent une insatisfaction des salariés. La CFDT demande que la direction engage une politique plus saine d’emploi.

 

Souffrance au travail

La persistance de cas difficiles de mal-être au travail met en évidence que l’APCA n’accorde pas suffisamment attention à ce risque. Les salariés n’identifient pas le soutien de leur hiérarchie et de l’établissement. Les représentants du personnel ont l’impression d’alerter en permanence la direction à ce sujet. Qu’a mis en place l’APCA ? Nous rappelons que l’employeur a une responsabilité de prévention, de repérage et d’action. Profitons des nouvelles missions CHSCT pour définir ensemble des actions visibles pour limiter les risques psychosociaux.

Notons par ailleurs qu’à l’occasion de cette réunion, le représentant du SIAPCA-CGC s’est prononcé en faveur d’une remise en cause des 35 heures. La CFDT est fermement opposée à cette surprenante proposition.

> Autres articles concernant les Chambres d’Agriculture

> Page des sections de cette branche

Partager

About Author

Yvan Lubraneski