Actualités Chambres d'Agriculture — 28 novembre 2013

Le projet de loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt est la traduction de l’ambition du gouvernement en matière agricole. Pour la FGA-CFDT, il est nécessaire d’intégrer pleinement les questions sociales et d’emploi dans ce projet politique.

L’application des dispositions du Code du Travail au bénéfice des salariés des Chambres d’agriculture figure en bonne place parmi les revendications de la CFDT Agroalimentaire.

Le projet de loi entame son parcours à l’Assemblée nationale. Dès maintenant, la Fédération Générale Agroalimentaire, ses syndicats et les sections syndicales CFDT des Chambres d’agriculture sont mobilisés pour faire avancer ces propositions :

  • rédaction d’amendements à la loi d’avenir visant à instaurer nos propositions d’articulation du statut du personnel des chambres avec le code du travail ;
  • interpellation des parlementaires afin qu’ils soutiennent nos amendements.

La section FGA-CFDT de l’APCA est pleinement mobilisée sur cette action !

La CFDT agroalimentaire s’attaque également aux autres injustices qui touchent les salariés des filières agricoles et alimentaires. Elle demande :

  • la remise à plat des exonérations de cotisations sociales spécifiques à l’agriculture pour favoriser l’emploi stable ;
  • l’égalité des droits et d’accès au 1% logement des salariés de la filière agricole.

Enfin, la FGA-CFDT formule un certain nombre de propositions pour le secteur forestier.

Lire le communiqué de presse de la FGA-CFDT relatif à la loi d’avenir.

Partager

About Author

Yvan Lubraneski